Interview de Philippe Courrian du domaine Cascadais cuvée Remouly

Une forte personnalité ! C’est la première impression qui nous frappe en rencontrant pour la première fois Philippe Courrian, vigneron au Domaine Cascadais. Franc et cordial, cet homme éclectique refuse d’avoir un ordinateur dans sa maison, se passionne pour le vin autant que pour la littérature et la musique classique, et dévore les livres Histoire qui envahissent chaque pièce de sa maison. Un personnage à découvrir sans attendre, tout comme son vin !

Le domaine Cascadais : du bon vin de Corbières, mais pas seulement…

Philippe passe en bio dès son arrivée : vignes, arbres fruitiers… Il se met aussi à produire de l’huile d’olive avec des oliviers plantés en 2000. Il cultive 26 hectares de vignes, dont de vieilles vignes de Carignan et Mourvèdre qui étaient déjà là à son arrivée, et y adjoint de la Syrah. Le domaine est remarquablement entretenu par 2 ouvriers et Philippe lui-même qui, bien qu’à la retraite, n’hésite pas à mettre la main à la patte.

 

Un seul et unique vin de Corbières

Philippe ne produit qu’un seul vin rouge Corbières ! Au domaine de Cascadais, pas de cuvées spéciales, mais un seul vin régulier, juste, vrai, de qualité constante et d’une parfaite digestibilité. « Je n’ai pas de gros rendements, et ne tire pas sur la vigne. Ici, la vigne est heureuse, on la laisse vivre. » Pas besoin d’écouter les conseils des techniciens qui viennent faire des constats à un instant T : il observe la nature sur le long terme, apprend à la connaître et intervient dans la durée. « Le plus important pour moi, c’est de travailler dans la vérité. Soigner la vigne simplement, ne pas la triturer, la laisser vivre heureuse. » Il en va de même pour les vinifications. « Je n’ai pas de secrets incroyables à livrer : je me contente de préserver les grains, de faire 2 ou 3 remontages et de laisser faire. Le plus dur dans la vie, c’est de faire simple ! Comme les radis au beurre. Comme faire l’amour… »

 

Et l’avenir des Corbières, dans tout cela ?

Philippe salue quelques belles initiatives en Corbières, de domaines qui travaillent en bio, même en biodynamie. « Pour moi, cela a du sens, de l’avenir. Je ne vois pas comment ceux qui travaillent de manière industrielle pourraient s’en sortir, car il y a des pays dans le monde qui arrivent à sortir des vins si peu chers qu’ils sont imbattables… Les Corbières ont la chance de ne pas avoir été trop abîmées par la modernité. Il y fait bon vivre, et cela permet de faire de grands vins. 

Retrouvez l'interview dans son intégralité ici : https://20decorbieres.com/fr/vigneron/philippe-courrian
Pour en savoir plus sur la cuvée Remouly : http://www.saint-auriol.com/fr/vin/remouly-aop-corbieres-cascadais